Clairona

Archive for the ‘Mode’ Category

Au secours ! Il pleut ! … ou la revanche des bottes de pluie

In Accessoires, Mode on February 8, 2017 at 1:20 pm

En ces temps hivernaux, un indispensable est venu se loger dans notre garde-robe, les fameuses bottes de pluie !

Longtemps oubliées et limitées aux festivals pop-rock (on a toutes vu Bridget Jones 3), elles sont désormais l’accessoire fashion à se procurer … sans hésiter! Côté marque, on ne parlait avant que d’Aigle ou Hunter, mais cette année, une petite griffe a fait son trou dans l’hexagone, Lemon Jelly est arrivée.

Boostée par la collab’ avec Sézane, la marque, disponible sur de nombreuses plateformes, a boosté ses ventes.

Pour l’occasion, on vous a fait une petite sélection :

Tellement belles, on les porte même quand il ne pleut pas, avec un jean, une jupe ou n’importe quoi 🙂 (enfin évitez les fashion faux-pas)

Pour les acheter : Rdv sur La Redoute.fr

Et pour plus d’infos sur les bottes de pluie, on vous conseille l’article de Marie-Claire:

http://www.marieclaire.fr/,bottes-et-bottines-de-pluie,780192.asp

 

Polène Paris, la nouvelle marque de sacs à ne pas manquer?

In Mode on October 24, 2016 at 3:43 pm

Cela fait à peine 3 semaines qu’ils se sont lancés, et pourtant certains sacs sont déjà épuisés! La marque Polène, nous l’avons découverte par hasard, et après avoir visité leur boutique on a été encore plus conquis !

5 sacs se déclinent en tri-matières et en tri-couleurs en 3 à 4 combinaisons!

Alors quand la simplicité rencontre l’élégance, nous on craque 🙂

Personnellement, nous on est assez numéro un !

This slideshow requires JavaScript.

Polène Paris : https://www.polene-paris.com/pages/marque

Showroom “Cour Damoye”, Métro Bastille, Paris 11ème

Doux, doux, Doudoune ?

In Lifestyle, Mode on October 24, 2016 at 2:22 pm

Il était une fois en 1954, la naissance de celle qui aux plus grands skieurs a tenue chaud, et qui désormais se pavane en version fine sous les impers et les manteaux. Que ce soit chez Moncler, Comptoir ou Uniqlo, dur de ne pas y succomber quand on la trouve même en version super héros! (oui oui ce n’est pas que pour la rime !)

C’est d’ailleurs Moncler que l’on doit remercier pour cette invention super, et qui a su la remettre au goût du jour avec leurs opérations de comm’ à l’avant-garde toujours!

Certes elle peut parfois donner l’impression que l’on a un sac de couchage sur le bidon, mais revisitée, elle est devenue un accessoire de mode incontesté!

Alors comme quoi la doudoune peut être tendance, on a retrouvé quelques images du Flashmob Moncler à New-York:

Bomber vs Teddy

In Mode on September 27, 2016 at 4:23 pm

Il y a deux semaines on hésitait entre la salopette et la combinaison, cette fois ci c’est entre deux blousons! A vrai dire, avant d’écrire cet article, difficile de pouvoir faire la différence, certains l’appelaient Bomber d’autres Teddy, et hormis la matière on ne les différenciait guère. Tout ce que l’on savait c’est qu’on commençait à en voir un peu partout et que tout ceci méritait un peu d’instructions !

En cherchant un peu, notamment sur le blog d’Elena sans H, on a compris que leur histoire était bien distincte, tous deux venus de deux champs de bataille bien différents. Quand le Bomber habillait l’aviation militaire (du nom des bombardiers conduits par ces mêmes pilotes), le Teddy permettait de se distinguer à l’université (sportifs, meilleurs élèves, selon les époques il fut réserver à certaines catégories bien distinctes!). Le Teddy reste ainsi la version plus sport du Bomber, et était même à l’origine uniquement une chemise en flanelle portée par les joueurs de base-ball de l’université de Harvard.

Les matières?

Le modèle classique du Teddy est fait de laine boullie sur le buste et de manches en cuir. Le Bomber était quant à lui à l’origine en cuir (d’ailleurs il avait un petit nom de code tel un militaire – le MA-1), il fut ensuite développé en fibre synthétique (celui là s’appelle plutôt B-15). Le modèle que nous connaissons aujourd’hui est plutôt un mix des 2!

D’ailleurs au fil des années, les modèles ont évolué et ont été sans cesse revisités par les créateurs.

En 2016, on retrouve la version Bomber/Teddy chez les plus grands couturiers:

bomber-teddy-ysl

 

Bomber Teddy Yves Saint Laurent Prix : €1790

Et pour les bourses plus modestes, on a chiné la version Uniqlo par Inès de la Fressange que l’on aime tout autant (prix public : €99,90):

bomber-teddy-uniqlo

 

Pour en savoir plus sur l’histoire des deux modèles:

http://uk.complex.com/style/2015/03/a-history-of-the-bomber-jacket/

http://www.highsnobiety.com/2013/03/22/back-to-school-the-varsity-jacket/

L’eau, le nouveau N°5

In Cosmétiques, Lifestyle, Mode on September 21, 2016 at 10:27 am

Il a fait sa sortie il y a à peine deux semaines et parfume déjà nombre de femmes. L’eau de N°5 semble être une réinvention toutefois bien ancré dans la tradition. Alliant légèreté, subtilité et caractère, L’eau vous fait devenir femme. C’est d’ailleurs ainsi que Gabrielle Chanel avait défini le N°5 “Un parfum de femme à odeur de femme”.

Pour l’occasion, on a retrouvé une vidéo de la campagne Inside Chanel d’il y a 4 ans.

 

Et lorsqu’on interrogea Marilin Monroe sur ce qu’elle portait pour dormir, elle répondit “juste quelques gouttes de N°5”.

En cette fin 2016, serez vous salopette ou combinaison ?

In Mode on September 13, 2016 at 4:46 pm

Voilà, cela fait quelques années maintenant qu’un désormais incontournable est venu se glisser dans notre garde robe : qu’elle soit short ou pantalon, la combinaison a fait son apparition !

Pourtant l’invention de la combinaison remonte un peu – à l’origine un bleu de travail qu’aurait réadapté au goût du jour Elsa Schiaparelli ou encore notre très cher Yves Saint Laurent!

Mais c’est en 2016, que se pose une vraie question : salopette ou combinaison?

Car c’est en flânant dans les ruelles de New York City, que je suis tombée dans la boutique Abercrombie et que le grand dilemme s’est imposé à moi … Rester dans le classique avec une petite combinaison Sézane ou opter pour l’option bobo vintage déstructuré du nouveau style new yorkais … Mon choix n’est toujours pas fait 🙂

 

 

Pour un peu d’histoire, voici quelques articles consultés qui m’ont inspirés !

http://www.lemonde.fr/m-actu/article/2014/01/17/la-combinaison_4349022_4497186.html

http://www.meltyfashion.fr/l-histoire-de-la-mode-la-combi-pantalon-du-bleu-de-travail-a-l-objet-fashion-a416812.html

“Y a de bons basiques chez H&M”

In Mode on November 5, 2013 at 12:13 pm

Dans sa garde-robe, il y a toujours un petit pull qu’on emporterait partout, qu’on mettrait à chaque occasion, pour se sentir confortablement bien… Ces petits indispensables, nous on les chine souvent chez H&M. Car même si l’investissement est moindre, le plaisir de les porter est grand.

La dernière trouvaille, le pull torsadé qui nous tiendra chaud tout l’hiver :

Pull H&M torsadé

Prix 24,95 euros

Lien site : http://www.hm.com/fr/product/15630?article=15630-A#article=15630-B

Après tout “Y a de bons basiques chez H&M”

Air is the new fashion

In Accessoires, Mode on November 4, 2013 at 8:39 pm

Il a fait sa sortie il y a quelques jours, sans révolutionner le marché des tablettes mais en apportant quelques nouvelles améliorations. Si beaucoup semblent sceptiques, l’institut GfK chiffre à 6 millions le nombre de tablettes qui devraient se vendre à Noël.

Nous on aime son design, sa simplicité, sa finesse, son confort visuel. De sa légèreté, on a envie de le glisser dans chaque sac à main …

hero
http://www.apple.fr/ipad-air/

Prix : 489 euros (16 Go)

“Celui qui rêve se mélange à l’air”

Georges Schéhadé

Extrait de Monsieur Bob’le

 

Barcelone, ville à la mode

In Mode on January 4, 2011 at 5:19 pm

C’est à Barcelone que se tiendra du 26 au 28 janvier la quatrième édition du salon international de la mode urbaine et contemporaine, The Brandery .

Sur le site Commerce International (l’actualité des chambres de commerce et de l’industrie dans le monde), on peut lire une interview de Pere Camprubí, directeur du salon, expliquer les enjeux de cette manifestation.

Le salon de la mode urbaine et contemporaine a pour but de présenter “la mode contemporaine, les cultures et la mode de la rue ainsi que les tendances du secteur”.

Il se déroulera en différents lieux : la Cathédrale pour les designers dont la marque porte leur nom, le Loft pour les marques principalement axées sur le design et les tendances, l’entrepôt (Warehouse) pour le jean et le Stadium, dédié aux secteurs du sportswear, du streetwear et de la performance.

L’objectif du show est également d’ériger la ville de Barcelone en tant que référence sur la scène de la mode européenne et de mettre en avant l’esprit créatif et avant gardiste de la ville.

La nouveauté de cette quatrième édition sera principalement la mise en place d’en podium qui accueillera des défilés quotidiens auxquels participeront différentes marques. Les coulisses des podiums seront également ouverts pour découvrir les coulisses des défilés.

Interview : http://www.actu-cci.com/article/3687/

Site officiel : http://www.thebrandery.com/

null

Fashion and Ethics

In Ethique, Mode on December 30, 2010 at 12:54 pm

La Norvège entre dans l’histoire de la mode en bannissant la fourrure de ses podiums

Paul Vasbotten, directeur de la Fashion week d’Oslo, vient de déclarer que toute fourrure serait bannie lors du défilé qui aura lieu du 14 au 20 février prochain dans la capitale scandinave. Une première dans l’histoire de la mode…

C’est l’association Mote Mot Pels (la mode contre la fourrure) qui est à l’origine de cette initiative. L’objectif de la démarche est de réintroduire les valeurs éthiques et  le respect de la nature dans la mode. Cette initiative a été soutenue par plus de 200 industriels et créateurs en refusant d’inclure toute fourrure dans leurs créations.

Cependant, cette action ne sera pas suivie par son voisin danois. Eva Kruze, directrice de la Fashion week de Copenhague qui aura lieu deux semaines plus tôt (du 1er au 6 février) ayant déclaré “We believe that fur is a central part of fashion and we have no plans to ban fur from Copenhagen Fashion Week”. Selon elle, l’interdiction aura pour effet de déplacer la production vers d’autres pays, ce qui ne sera pas davantage bénéfique.